News

L’analphabétisme numérique, nouvelle fracture socio-économique

Les résultats d’une enquête réalisée à l’initiative du Gezinsbond, équivalent flamand de La Ligue des familles, pointent du doigt l’illectronisme – entendez l’illettrisme informatique et digital - d’un (très) grand nombre de citoyens belges.

Dans un monde où les entreprises et pouvoirs publics se digitalisent plus rapidement que les citoyens, la fracture numérique distingue tant ceux qui ont ou non accès aux ressources numériques, que ceux qui maîtrisent ou non leur utilisation.

Trop de belges sont encore désemparés devant un ordinateur ou n’ont pas accès à internet et font face à de nombreuses difficultés : effectuer des démarches administratives, lire un mail, rédiger un CV, chercher un emploi ou un logement, etc.

L’enquête révèle notamment que 40% des familles belges sont incapables d'utiliser Tax-on-web, 50% ne parviennent pas à remplir de formulaires sur internet pour obtenir des allocations sociales, et dans presque autant de ménages, personne n'est capable de payer les factures en ligne.  

Ce manque de connaissances est générateur d’une nouvelle forme d’exclusion sociale pour de nombreuses familles privées de leur droit à l’information où à certains services.

Alors que le numérique a investi notre quotidien, la Ligue des familles et le Gezinsbond appellent à lutter contre l'illettrisme numérique et exhortent tous les acteurs à investir dans le développement des aptitudes informatiques et internet de la population ainsi qu'à garantir des alternatives suffisantes à tous ceux, nombreux, qui ne franchissent pas le cap du numérique.

Voici les résultats de l'enquête :

  • 14 % de la population belge n’a pas d’ordinateur, ni internet
  • 1 Belge sur 3 ne sait pas utiliser un traitement de texte
  • 1 sur 5 est incapable d'envoyer ou de recevoir des e-mails
  • 1 sur 7 est incapable de surfer sur Internet
  • 1 Belge sur 2 (49 %) ne sait pas comment protéger ses données individuelles contre des pirates, et presque autant (46 %) installer un antivirus, alors que détecter et effacer un virus semble encore plus difficile (53 % des répondants)
  • Dans 1 famille sur 4, personne n'est capable de payer avec une carte de débit ou de crédit, et dans 1 ménage sur 5, d'effectuer un virement en ligne
  • 4 ménages sur 10 s’estiment incapables de remplir sa déclaration en ligne avec Tax-on-web ou remplir un formulaire en ligne afin de bénéficier d'allocations sociales

COMMENTS

Main Sponsors

startit KBC
vow
flagey

Supported by

gsp2
woorkrank
zerocopy
digimedia.be
startups
solvay
solvay